Salade Marco Polo, par

Préparation : | Cuisson : | Bouilli

Des pâtes, des fruits de mer et une sauce américaine.



Ingrédients pour 10 personnes :

  • La salade
  • 500 g de tagliatelles
  • 150 g de surimi
  • 150 g de crevettes roses décortiquées
  • 10 gros bouquets pour le décor
  • 200 g de saumon fumé
  • 2 poivrons rouges
  • 4 tomates
  • La sauce
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 2 cuillères à soupe de moutarde
  • 40 cl d’huile
  • ketchup
  • 1 citron
  • 2 cuillères à soupe de crème fraiche
  • 1 cuillère à café de paprika
  • sel, poivre

Salade Marco Polo

Commencer par cuire les pâtes. Compter 10 minutes pile-poil pour les tagliatelles. Bien les refroidir pour bloquer la cuisson et les égoutter.

Réserver dans un saladier.

Couper les tranches de saumon fumé en petit dés, les surimis en petits tronçons. Laver et détailler les poivrons rouges et les tomates aux mêmes dimensions.

Ajouter tous les ingrédients de la salade, y compris les crevettes dans le récipient contenant les pâtes, à l’exception des bouquets qui serviront au décor.

Pour la sauce océane, il s’agit simplement d’une mayonnaise , à laquelle on ajoute à la fin du ketchup, de la crème fraiche, du citron et du paprika.

Bien garder au frais jusqu’au dernier moment. Les fruits de mer et la mayonnaise supportent mal la chaleur.

Conseil du chef

Les conseils du cordon bleu

Concernant la cuisson des pâtes, il est important de respecter les temps de cuisson et de bien les refroidir, en particulier pour les tagliatelles, sous peine de se retrouver avec un bloc de colle. Pour les plus doués, il est intéressant de peler les tomates en prélevant la peau avec un couteau en une seule bande. Elle permet d’incorporer uniquement la chair de la tomate, la peau n’étant ni très bonne, ni très digeste. Elle permet dans le même temps de fabriquer une jolie rose à mettre en décor avec les bouquets. Il est possible de passer les poivrons 2 minutes à l’eau bouillante pour les peler et les attendrir. Ils perdront une partie de leur amertume.

Un peu d’histoire

On comprend parfaitement l’analogie entre l’explorateur et la recette : Selon la légende, il aurait découvert la fabrication des pâtes de ses voyages en Asie, et comme il est marin, les fruits de mer sont un complément logique.

Il n’en est rien. On sait maintenant que les Perses on apporté la fabrication des pâtes en Sicile et en Espagne au cœur du moyen-âge. Marco Polo a simplement ramené de la farine de sagouttier, une sorte de palmier.

L’histoire serait née dans les années 1920 d’une publicité dans le journal de la Macaroni National Manufacturers Association, qui décrit les aventures extraordinaires d’un des marins de Marco Polo du nom de Macaroni, qui aurait rencontré des femmes fabriquant des fils de pâtes avec du blé.

Les légendes ayant la vie plus dure que l’Histoire, le temps a fait le reste…


Recette partagée sous licence CC by-nc par Loloinfo . Source : http://loloinfo.com/cuisine/?d=2013...



Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
  • [Me connecter]

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom