qrcode:taro-sauce-jaune

Taro sauce jaune

À déguster avec un ou deux doigts…

Préparation : Cuisson : Mijoté

Non végétarien !
Sans œuf Sans lactose
1
Taro sauce jaune Rated 5.00 out of 5 based on 1 ratings.
Le taro à la sauce jaune, appelé « Pa'ah Lah », un met sacré - ?

Partagez cette recette

Ingrédients

  • 2 kg de taro
  • 1 kg de tripes de bœuf
  • 190 g d’huile de palme
  • 16 g de sel gemme
  • 1 sachet de condiments pour sauce jaune [*]
  • 4 cubes de bouillon déshydraté Maggi
  • 1 litre d’eau tiède
  • 1 piment
  • sel

Taro

Tubercule alimentaire des régions tropicales, riche en amidon. Il doit se consommer exclusivement cuit.

Préparationpour taro sauce jaune

Cuire le taro, sans l’éplucher, dans une casserole pendant environ 2h.

Cuire les tripes avec du sel pendant 1h environ et réserver.

Éplucher les taros et les piler pendant qu’ils sont encore chauds. S’assurer qu’il n’y a plus de grumeaux en les écrasant, la pâte doit être lisse. Humecter légèrement la pâte si vous la trouvez un peu dure. Une fois la consistance voulue obtenue, réserver.

Délayer les condiments pour sauce jaune dans un récipient et réserver.

Défiger l’huile de palme en la chauffant légèrement. Mettre le morceau de sel gemme dans l’huile et y verser une moitié de l’eau tiède. Mélanger. À l’aide d’un bol, une fois que l’émulsion est stabilisée, ôter le restant de sel gemme.

Émietter les 4 cubes de bouillon dans la préparation de condiments, saler et mélanger. Incorporer dans la sauce jaune. La verser dans le taro dressé en nid. Ajouter les tripes, rectifier l’assaisonnement, ajouter le piment entier. Servez chaud.

Conseil du chef

Le taro à la sauce jaune, appelé « Pa’ah Lah », est un plat typique de la région du Nord-Ouest du Cameroun. Le taro est un tubercule de la famille des aracées (comme le macabo), que l’on pile jusqu’à obtenir une pâte grisâtre. On le déguste alors avec la fameuse sauce jaune, à base d’huile de palme et d’un mélange d’épices qui lui donnent cette odeur particulière. Un mets qui ne se partage pas n’importe comment.

Pour varier

Ce plat s’accompagne aussi de viande, de poisson fumé, de champignons, etc.

Notes

[*Mélange d’une dizaine d’épices : lemte, dije, leloum, leloum mebang, quatre côtés, arachide de sauce, leloum tieu, na’, na’tsue, malem, sob et écorce ngwan-meni.


Recette partagée sous licence CC by-sa . Vous pouvez copier, modifier et distribuer la recette librement, à condition de citer l'auteur·e, et de la partager, ainsi que ses variantes, dans les mêmes conditions.

Une question ? Un conseil pour améliorer cette recette ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse électronique ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom