qrcode:taboule-bresilien-farofa-fria

Taboulé brésilien (farofa fria)

Ce taboulé au manioc frit, sans gluten et vegan, est idéal pour accompagner tous les barbecues d’été.

Préparation : Cuisson : Friture Facile !

Végétalien (vegan)
Sans viande Sans œuf Sans lactose Sans gluten
Taboulé brésilien (farofa fria) based on ratings.
Maniokmehl - CC by-sa Adrian Michael

Partagez cette recette

Ingrédientspour 4 personnes

  • 3 tasses de farine de manioc épaisse
  • 1 gros oignon haché
  • 1 carotte râpée
  • 1 grosse tomate
  • 1 poivron vert
  • 1 tasse d’olives vertes
  • 1 tasse de maïs cuit égoutté
  • 1 botte de persil haché
  • huile neutre
  • 2 citrons pressés
  • sel, poivre

Manioc

Il peut donner une impression de satiété mais il apporte peu de vitamines, d’éléments minéraux et de protéines.

Préparationpour taboulé brésilien (farofa fria)

Dans une grande casserole, chauffer de l’huile pour faire revenir l’oignon haché. Lorsqu’il est translucide, ajouter la farine de manioc et mélanger constamment pour que tous les grains de farine dorent. Laisser refroidir.

Pendant ce temps, râper la carotte, épépiner et débiter la tomate et le poivron en petits dès, couper les olives en rondelles et hacher le persil. Verser dans la casserole avec le maïs. Mélanger.

Arroser de jus de citron. Ajouter de l’huile si nécessaire. Saler, poivrer. Mélanger, goûter et ajuster l’assaisonnement.

Garder au frais jusqu’au moment de servir.

Conseil du chef

Plat traditionnel typique de la région de Rio (Brésil), la farofa s’invite à toutes les tables, à tous les barbecues. On la sert avec de la viande, de la feijoada, des œufs ou des haricots. Facile à préparer et à emporter, elle est appréciée des voyageurs.

Info santé

Son coût peu élevé et sa richesse en glucides en font un mets courant parmi les classes les plus modestes qui, au travail, ont une activité physique intense.

Pour varier

La farofa se décline de mille façons, selon les ingrédients ajoutés dans chaque famille. Il y en a pour tous les goûts : avec des haricots rouges, des cœurs de palmier, de l’oignon, du lard, de la viande fumée, de la saucisse, des œufs durs, des herbes, de l’ail, du piment ou encore des bananes et des abricots… Assaisonnée avec des abats de volaille, elle sert traditionnellement de farce à la dinde de Noël.

Toutefois, la base reste toujours la même : de la farine de manioc frite dans du beurre ou de l’huile. À défaut, on utilise de la farine ou semoule de maïs, de quinoa, de blé ou encore du vieux pain grillé et émietté.

Une question ? Un conseil pour améliorer cette recette ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse électronique ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom