Nouilles soba aux poireaux, par

Préparation : | Bouilli

Excellentes consommées glacées !

Végétalien (vegan)
Sans viande Sans œuf Sans lactose Sans gluten
3
Nouilles soba aux poireaux Rated 4.00 out of 5 based on 3 ratings.

Appétissante photo - CC by-nc-sa Mr Miyagi


Ingrédients pour 2 personnes :

  • 100 g de nouilles de soba
  • 2 petits poireaux (ou 1 de taille ordinaire)
  • ½ cuillère à café de 4 épices
  • ¼ cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja (peu salée si possible)
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • graines de sésame noir ou blond
  • huile de pépins de raisin

Nouilles soba aux poireaux

Faire cuire les nouilles soba selon les indications du paquet. Égoutter puis passer sous l’eau froide. Bien secouer pour enlever l’eau. Verser quelques filets d’huile de pépins de raisin (ou autre huile sans goût) pour éviter que les nouilles ne collent.

Couper les poireaux en rondelles très fines et faire revenir dans une poêle bien chaude avec un peu d’huile de pépins de raisin pendant 2 minutes exactement.

Dans un petit bol à part, mélanger le 4 épices, le gingembre, la sauce soja, l’huile de sésame, les graines de sésame.

Disposer les nouilles dans des grands bols individuels, verser les poireaux et la sauce. Servez de suite.

Conseil du chef

Les soba, des nouilles japonaises à base de sarrasin, sont excellentes consommées glacées.

Ce plat rafraichissant peut se préparer sans problème à l’avance. Les soba et le poireau sauté seront conservés séparés dans le frigo. On dressera au dernier moment dans des assiettes creuses rafraichies elles aussi.


Recette partagée par Pépin .

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom